Paul GREGOIRE

Ingénieur en mécanique, diplômé de l'Université de Montréal, École Polytechnique, 1964, Monsieur Grégoire a d’abord été à l’emploi de quelques firmes d'ingénieurs-conseils traditionnelles dans la région de Montréal, à titre de chargé de projets surtout en mécanique de bâtiment. Il a fait des plans et devis et de la surveillance de construction pour tous genres de bâtiments : institutionnels, hospitaliers, commerciaux, industriels, récréatifs, logements  locatifs et en condominium, écoles, banques, etc.

Volets coupe-fumée

25 octobre 2010- Il est connu que les conduits et les grilles dans les cloisons coupe-feu doivent être munis d’un volet coupe-feu opérant avec un fusible. Mais il existe aussi un volet combiné coupe-feu et coupe-fumée. Ce volet a la double fonction de retarder la propagation du feu et aussi d’empêcher le transfert de fumée d’un côté d’une cloison à l’autre.

Une consultation avec la Régie du Bâtiment (voir chroniques antérieures) a établi l’endroit requis pour de tels volets, car les codes et normes ne sont pas précises sur le sujet. En ce qui concerne les logements en condominium, la Régie du Bâtiment a statué que ce type de volet est requis dans les grilles de transfert d’air entre les corridors communs et les logements.

De plus, la Régie du Bâtiment a statué que de telles grilles de transfert sont requises lorsque toute l’alimentation d’air extérieur pour les logements est alimentée seulement dans les corridors communs et non dans chaque logement individuellement. La fonction du volet coupe-fumée dans ces grilles de transfert est d’empêcher la fumée, d’un logement où se déclare un incendie, de se propager par la grille de transfert vers le corridor commun. Cette fumée indésirable peut empêcher les autres occupants de parvenir en toute sécurité aux escaliers d’issue aux bouts des corridors communs.

Ces exigences de la Régie du Bâtiment s’appliquent depuis que le Code National du Bâtiment du Canada avec modifications pour le Québec (CNB-95) est en vigueur, soit en 2000. Pour le nouveau code CNB édition 2005, de telles grilles de transfert ne sont plus permises, car il faut désormais alimenter l’air directement dans toutes les pièces des logements par un conduit maître de distribution à tous les logements. Ce code 2005 est applicable depuis le 17 mai 2008, mais il n’est pas encore en vigueur à Montréal car la Ville de Montréal veut modifier certains articles.

Malheureusement, les grilles de transfert dans les cloisons des corridors communs et/ou les volets coupe-fumée sont souvent oubliés, soit sur les plans de soumission, soit par les entrepreneurs durant construction.

Il est beaucoup plus coûteux de les installer dans un bâtiment existant, car en plus d’ajouter les grilles de transfert et/ou les volets coupe-feu et coupe-fumée, il faut enlever les grilles existantes, découper du gypse, ajouter des conduits acoustiques, alimenter les volets en électricité, les raccorder à des détecteurs de fumée, faire des faux plafonds de gypse dans les entrées de logements, et peinturer.

C'est tout de même un sujet très important pour la sécurité des occupants en cas d’incendie et c’est un correctif obligatoire pouvant sauver des vies.

 

Paul Grégoire, Ingénieur-conseil
Tél. : (514) 737-6350
Cell : (514) 777-6350
Courriel : [email protected]

Les chroniques expriment l’opinion personnelle de leurs auteurs et n’engagent absolument pas la responsabilité de l’éditeur du site, CondoLegal.com Inc. Le contenu et les avis émis dans une chronique n’engagent que leur auteur.

Retour aux chroniques

Mots-clés