Yves Joli-Coeur interviewé par la Facture

Le conseil de base en construction: s'assurer que l'entrepreneur qui sera retenu soit titulaire d'une licence de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). Rappelons que quiconque exécute des travaux de construction ou en fait exécuter doit être titulaire d’une telle licence, à moins d’en être exempté par la Loi sur le bâtiment. Or, ce conseil est-il toujours gage de qualité? En guise de lancement de la 27e saison de l’émission La facture présentée sur les ondes d’ICI Radio-Canada, le sujet a été abordé. Il était notamment question de la licence accordée par la Régie du bâtiment du Québec aux entrepreneurs en construction ainsi que de la surveillance des travaux dans la province de Québec.  
 

La licence de la RBQ :  

Il est nécessaire. pour tout entrepreneur dans le milieu de la construction désirant obtenir cette licence, de réussir un examen écrit à choix de réponses. Dans le cadre de l’émission, on indiqua qu’il est très facile pour un entrepreneur qui le souhaite d’obtenir en avance les réponses aux questions, car elles sont identiques depuis plusieurs années. De par l’expérience d’un entrepreneur dans ce milieu, il fut montré que la RBQ octroie diverses spécialisations dans le milieu de la construction, or même si ce dernier avait principalement comme cadre d’affaires la peinture.  

La surveillance résidentielle des chantiers au Québec :  

La surveillance des chantiers de construction résidentielle deviendra obligatoire au Québec, indiqua la ministre responsable de l’Habitation, mais pas nécessairement durant le présent mandat du gouvernement de la CAQ. Contrairement à ce qui se fait partout ailleurs au Canada, le Québec est la seule province à ne pas exiger une surveillance obligatoire des chantiers de construction.  

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, en a assez des histoires horribles vécues par de nombreux propriétaires. On n'en veut plus, dit-elle en faisant référence aux propriétaires qui se retrouvent à devoir défaire et refaire certaines parties de leurs maisons ou appartements en copropriété, car ils ont été mal construits.  

Des discussions sont en cours entre son ministère, la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), de même que différents acteurs de la construction. Au niveau de la surveillance des chantiers, la rendre obligatoire, on va y arriver, j'en suis sûre, mais je ne pourrai pas vous dire que ce sera effectif durant ce mandat, affirme la ministre.  

Le moment est important, selon l’avocat émérite Yves Joli-Cœur, car « On est actuellement en train de bâtir une bombe à retardement qui va nous sauter au visage d'ici peut-être dix ans ».  

Une émission à réécouter

En cette période de réforme législative (obligeant les syndicats de copropriétaires à mettre de l’ordre dans leur immeuble), les auditeurs seront plus nombreux qu’à l’habitude pour regarder l'émission La facture. Pour visionner ce reportage, on peut cliquer sur cet hyperlien. De plus, un résumé de l'émission peut être consulté. Enfin, l'avocat émérite Yves Joli-Coeur a donné une entrevue sur la nécessité d'imposer la surveillance des travaux à la radio de Ici Radio-Canada Première. Vous pouvez écouter cette entrevue en cliquant sur cet hyperlien.

Montréal, 26 septembre 2021