Définition : Fonds de roulement

Ressources financières dont dispose le syndicat de copropriétaires pour faire face, au gré des échéances, aux dépenses de gestion courante. Il permet au syndicat de faire face à ses obligations financières à court terme. En termes mathématiques, le fonds de roulement se calcule ainsi : Actif à court terme – Passif à court terme = Fonds de roulement. Le syndicat est ainsi en mesure de régler ses factures pourvu que le fonds de roulement soit positif. 

 ATTENTION ! Le fonds de roulement est un concept qui n'est pas pris en compte par la comptabilité par fonds.  

Articles liés


Un syndicat de copropriétaires a l’obligation de comptabiliser ses opérations par fonds. Le Code Civil du Québec impose la création d’un fonds général, d’un fonds de prévoyance et en avril 2022, la création du fonds d’auto assurance. La création du fonds d’auto assurance anticipée est recommandée. Le fonds général pour les opérations courantes est aussi parfois appelé fonds d’administration ou fonds d’opération.  
Lire la suite
La plupart des contrats d'assurance comportent des franchises (communément appelée « déductible »), dont les montants varient en fonction du risque assuré (ex. : incendie et dégâts d’eau). Pour une collectivité de copropriétaires, cette franchise touche l’assurance du bâtiment et l’assurance responsabilité civile du syndicat, des administrateurs, des officiers d’assemblée, du gérant et du gestionnaire. Concernant l’assurance du copropriétaire, chaque contrat d’assurance d’habitation contient généralement une ou plusieurs franchises qui varient selon la nature du sinistre subi.
Lire la suite
Avec l’entrée en vigueur du Code civil du Québec, en 1994, le législateur québécois a introduit l’obligation, pour tout syndicat de copropriétaires, d’avoir un « fonds de prévoyance ». Cette obligation visait à combler une lacune du droit antérieur. Avant l’adoption de cette loi, il était courant qu’une copropriété dispose d’un « fonds de réserve », encore que le Code civil du Bas-Canada était silencieux sur cette question. La plupart du temps, ce fonds était insuffisant, en raison des faibles contributions qui y étaient versées. D'ailleurs. les déclarations de copropriété comportaient souvent un plafond de contribution (par exemple 50 000$), au-delà duquel il n'était plus requis de cotiser les copropriétaires.
Lire la suite