Définition : Enveloppe du bâtiment

Ensemble des parois d'un bâtiment qui sépare le volume intérieur d'un bâtiment de son environnement extérieur et qui a notamment pour fonction de protéger l'intérieur des intempéries. Généralement, l'enveloppe du bâtiment est constituée du toit, des murs, des fenêtres et des portes, c'est-à-dire tout ce qui sépare l'intérieur du bâtiment de l'extérieur. Dans une copropriété verticale, l’enveloppe du bâtiment constitue une partie commune de l'immeuble. Toutefois, la situation diffère dans les copropriétés horizontales, où l’enveloppe du bâtiment est généralement située dans les parties privatives.

Articles liés


Le propre de la copropriété divise est de diviser l’immeuble en divers lots qui seront la propriété exclusive des copropriétaires (parties privatives), et pour d'autres qui seront la propriété de l'ensemble des copropriétaires (parties communes). Ces lots sont identifiés par un numéro individuel, lequel a été attribué lors de l’opération cadastrale. Chacun des lots privatifs de copropriété ainsi constitué devient un bien immobilier unique. La distinction entre les parties communes et privatives est essentielle notamment du point de vue de l’entretien qui relève du syndicat des copropriétaires pour les parties communes et des copropriétaires pour ce qui concerne les parties privatives. 
Lire la suite
Le fonds de prévoyance est constitué en fonction d’une planification prévisionnelle limitée à certains travaux, à savoir ceux qui ont pour objet la conservation des parties communes. Cette épargne collective permet ainsi de financer l'exécution de travaux permettant la réhabilitation des parties communes ainsi que des parties communes à usage restreint. Le fonds de prévoyance doit servir à payer le coût de travaux bien spécifiques, à savoir ceux relatifs aux réparations majeures ou au remplacement des parties communes de l’immeuble. Le conseil d’administration doit donc savoir identifier clairement ce qui constitue les parties communes et ce que signifie la notion de réparations majeures et de remplacement des parties communes.
Lire la suite