Définition : Appel d'offres

Procédure par laquelle un donneur d’ouvrage, ou un acheteur potentiel, demande à plusieurs entreprises de soumettre une offre chiffrée, en vue d’obtenir un service ou un produit. Tout syndicat de copropriétaires peut être justifié de lancer un appel d’offres, par exemple pour faire réaliser des travaux dans l’immeuble. Cette procédure a pour but de mettre divers soumissionnaires en concurrence, afin de déterminer celui qui sera le plus apte à répondre aux besoins d’une copropriété, en fonction de son expertise et du prix proposé. L'appel d'offres peut être:

Articles liés


Les dépenses reliées aux travaux dans une copropriété sont une source de préoccupations pour nombre de syndicats de copropriétaires. La moyenne d’âge des copropriétés québécoises dépasse désormais les 30 ans et plusieurs d’entre elles doivent ou devront bientôt procéder à d’importants travaux de réparation des parties communes. La mission première du syndicat, rappelons-le, consiste à assurer la conservation de l’immeuble. La mise en concurrence des entreprises offrant des services en cette matière permet donc aux syndicats de choisir, parmi les soumissions proposées par ces dernières, l’offre la plus concurrentielle, en gardant en mémoire que le prix ne constitue pas l’unique critère de sélection. 
Lire la suite
La webradio du 5 octobre 2022 a traité d’un sujet fort complexe soit celui des appels d’offres pour travaux en copropriété. Tout syndicat de copropriétaires peut être justifié de lancer un appel d’offres, par exemple pour faire réaliser des travaux importants de réhabilitation des dalles de garage. Cette procédure a pour objet de mettre divers soumissionnaires en concurrence, afin d’identifier celui qui sera le plus apte à répondre aux besoins d’une copropriété, en fonction de l’expertise et du prix proposé. Rappelons que la décision d'entreprendre des travaux en copropriété appartient au conseil d’administration. Une décision facilitée par la présentation de plusieurs soumissions (mais non obligatoires).
Lire la suite
3 mai 2022-  Le devoir d'entretien et de conservation de l'immeuble qui incombe aux administrateurs d'une copropriété implique un jour de faire affaires avec des entrepreneurs en construction. Que ce soit pour remplacer la toiture, rénover le hall d'entrée ou réparer les parements de briques et la maçonnerie, il importe d'être vigilant lors de l'octroi de tels contrats, compte tenu de leurs coûts souvent très élevés. En tant que mandataires du syndicat, les administrateurs doivent agir avec prudence, afin de protéger les intérêts de la collectivité des copropriétaires. Cela se traduit par diverses règles qui devraient être suivies, particulièrement lorsque les travaux sont importants :
Lire la suite
Les travaux à réaliser dans les parties communes sont engagés par le syndicat de copropriétaires. En tant que maître d'ouvrage, il en est le commanditaire et le bénéficiaire. C’est lui qui définit le cahier de charges et par conséquent les besoins, le budget, le calendrier prévisionnel ainsi que les objectifs à atteindre. En matière de travaux, le syndicat devrait toujours s’en tenir au rôle qui lui est dévolu. Il ne devrait jamais se substituer à l’entrepreneur général, par exemple en mandatant lui-même les sous-traitants qui feront les travaux, ou en s’immisçant dans la conduite du chantier, en lieu et place des personnes qui en sont les responsables.
Lire la suite