Définition : Actif

Données financières qui font état des biens mobiliers et immobiliers, par exemple l’appartement du concierge, dont la valeur économique est positive pour le syndicat de copropriétaires. L’actif est constitué de l’ensemble des soldes débiteurs des comptes de bilan, notamment l’encaisse, les placements, les comptes clients, dont les charges communes des copropriétaires qui n’ont pas été acquittées, ainsi que les charges communes payées d’avance.

Articles liés


L'état de la situation financière, aussi nommé bilan, fait état des actifs, des passifs et de l'actif net du syndicat des copropriétaires à un moment précis. C'est une photo de la situation financière à une date donnée comparativement aux autres états qui couvrent habituellement un exercice complet. L'état de la situation financière présente d'un côté les actifs et de l'autre, les passifs et l'actif net. L’actif est toujours égal à la somme du passif et de l’actif net. Tout le monde connait la fameuse citation « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Ce principe se retrouve en comptabilité. L’état de la situation financière est toujours équilibré puisque l’actif est financé soit par les créanciers (les passifs) ou par les copropriétaires (l’actif net). En copropriété, il faut utiliser la comptabilité par fonds, le Code civil du Québec exigeant au minimum le fonds d’opération et le fonds de prévoyance.  Chacun des fonds est indépendant de l'autre et a son propre état de la situation financière qui doit être équilibré.
Lire la suite
LA COMPTABILITÉ DE CAISSE Ce type de comptabilité consiste à enregistrer les transactions du syndicat lorsque l’encaissement ou le décaissement afférent à la transaction survient.  C’est une reproduction conforme du compte bancaire, ventilé dans les différents comptes d’actif, de passif, de revenus ou  de dépenses. D’ailleurs, au lieu de parler de revenus et dépenses, il faudrait plutôt parler de recettes et déboursés.  Cette façon de comptabiliser les transactions a de nombreuses limites.
Lire la suite
Le syndicat des copropriétaires fait office de personne morale regroupant l’ensemble des copropriétaires de l’immeuble et non pas chacun d’eux individuellement. Le Code civil du Québec prévoit que le syndicat prend naissance, de plein droit, au moment de la publication de la déclaration de copropriété au registre foncier du Québec. Avec les pouvoirs qui lui sont dévolus par la loi et qui sont exercés par ses deux organes décisionnels, il exprime ainsi l'autonomie de la collectivité des copropriétaires. Il en résulte que les copropriétaires sont des tiers par rapport au syndicat. Le patrimoine du syndicat est ainsi distinct de celui de chaque copropriétaire. Malgré le caractère collectif de ce type de copropriété, le législateur n’a pas attribué au syndicat la propriété des parties communes, qui est répartie entre les copropriétaires en fonction de la valeur relative de leur fraction.
Lire la suite