Définition : Professionnel - Code de déontologie

Texte ayant pour objet d’énoncer les règles de conduite et les devoirs d’une personne relativement à sa profession et qui précise, notamment, les comportements dérogatoires à l’honneur, à la dignité et à l’intégrité de telle profession. Chacun des ordres professionnels dispose de son propre code de déontologie, lequel peut en outre déterminer les activités ou situations incompatibles avec la charge occupée et les obligations concernant la divulgation d’intérêts.

Articles liés


Requérir les services d’un gestionnaire de copropriété ne devrait pas se faire à l’aveugle. Malheureusement, lorsqu’un conseil d’administration souhaite mandater la perle rare, il doit bien souvent s’en remettre au pifomètre et à l’intuition, car l’information utile qui permettrait de retenir le bon candidat est bien souvent inaccessible. Certes, la taille du cabinet où œuvre le gestionnaire doit être prise en compte. Il revient aux administrateurs de décider s’ils préfèrent une petite ou une grande société de gestion de copropriété, chaque formule ayant son lot d’avantages et d’inconvénients. Au titre des avantages, la grande société dispose de moyens technologiques et matériels, ainsi que d’un personnel plus nombreux, du moins en principe. Dans une petite société, le gestionnaire de copropriété peut avoir à cœur de satisfaire les clients qui le font vivre, mais il peut aussi avoir un personnel insuffisant. Au-delà ce critère, d’autres éléments doivent être pris en compte dans le choix de ce personnage-clef de la copropriété !
Lire la suite
Le gestionnaire peut être un acteur de premier plan au sein d’une copropriété. À l’instar du conseil d’administration, son rôle vise la conservation de l'immeuble dont il a la charge. Il allège ainsi la tâche des administrateurs, sans pour autant se substituer à eux. Ces derniers pourront ainsi mieux exercer leurs pouvoirs décisionnels. Cela dit, la gestion d’une copropriété n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Tout administrateur a donc intérêt à s'assurer que le gestionnaire assume sa mission avec dignité, loyauté, diligence et probité. Pour ce faire, le conseil d'administration a tout intérêt à mettre en place un code de déontologie dans lequel est abordée l'éthique professionnelle, à savoir, notamment, le respect des lois et règlements, la transparence, la confidentialité, les conflits d'intérêts et, bien entendu, la discipline.
Lire la suite