Définition : Assurances - Expert en sinistre indépendant (copropriété)

Représentant désigné par le syndicat de copropriétaires ayant généralement pour mandat, lorsque le montant des dommages est moindre que la franchise, de procéder à:

Il doit détenir un certificat d’expertise en règlement de sinistres émis par l’Autorité des marchés financiers et être membre de la Chambre de l'assurance de dommages.

Articles liés


Le fonds d’auto assurance est affecté au paiement des franchises prévues par les assurances souscrites par le syndicat et d'un montant additionnel raisonnable Questions : Qu'est-ce qu'un montant additionnel raisonnable? Comment fait-on pour connaitre la somme additionnelle? On doit se fier sur quoi exactement pour définir la somme additionnelle?
Vous devez vous identifier/inscrire pour lire cet article
Votre copropriété est exposée à divers types de risques, par exemple les incendies, les dégâts d’eau, les vols et les actes de vandalisme, qu’il est requis d’assurer. Lorsqu’un sinistre survient, l’assurance d’une copropriété couvre l’immeuble, ainsi que la responsabilité civile du syndicat de copropriétaires. Pour un syndicat, souscrire ce type d’assurance est obligatoire. La Loi et la plupart des déclarations de copropriété l’y obligent. Le contrat d’assurance précise les garanties offertes, les plafonds et les exclusions de garanties, sans compter les montants attribuables aux franchises.
Lire la suite
Lors d’un sinistre, l’assuré, qu’il soit un copropriétaire ou un syndicat de copropriétaires, se doit d’en déclarer sa survenance à son assureur. Celui-ci désignera généralement un expert en sinistre qui le guidera au travers des démarches de la réclamation. L'expert en sinistre peut être également mandaté par des syndicats de copropriétaires. Cette réalité est encore plus vraie en raison de l’importance des franchises d’assurance, parfois déraisonnables, qu’ils doivent supporter, laissant à ces derniers toute la responsabilité de gérer le sinistre. Enquêter sur les circonstances d’un sinistre, évaluer les dégâts qu'il a causés, mais aussi négocier son règlement sont les trois fonctions clés de ce professionnel certifié.  
Lire la suite
Les dégâts d’eau représentent la première cause de sinistralité en copropriété. Ils sont aussi de plus en plus coûteux, que ce soit pour les syndicats ou leurs assureurs. Au cours des dix dernières années, la proportion des dégâts d'eau a plus que doublé dans les immeubles en copropriété.  Les principales causes d'un tel constat sont les mauvais entretiens, les constructions déficientes et les fuites d’eau. Et comme un dégât d’eau affecte les parties communes et privatives, la plupart du temps, il constitue fort certainement l'un des sinistres les plus complexes à gérer.
Lire la suite