Définition : Assurances - Expert en sinistre (assureur)

Représentant de l'assureur ayant généralement pour mandat d’enquêter sur les causes d'un sinistre, de déterminer si la perte est recevable en vertu du contrat d’assurance et d’évaluer l'étendue des dommages ou la responsabilité lorsqu'une demande de règlement est présentée à l'assureur. Il doit détenir un certificat d’expertise en règlement de sinistres émis par l’Autorité des marchés financiers et être membre de la Chambre de l'assurance de dommages. À titre de mandataire de l'assureur, il lie ce dernier par ses actes et représentations. 

Articles liés


Un copropriétaire a accidentellement défoncé avec son véhicule la porte de garage. Celle-ci doit être changée complètement. Son assureur nous propose de nous indemniser que partiellement. Celui-ci nous offre de payer 90% de la facture à cause de la dépréciation. Question : Sommes-nous tenus d’accepter cette proposition?
Vous devez vous identifier/inscrire pour lire cet article
L'avocat émérite et secrétaire général du RGCQ, Yves Joli-Coeur aborde dans cette vidéo des réclamations  pouvant survenir en copropriété. 
Lire la suite
Après un dégât d’eau, l'objectif ultime du syndicat et de ses copropriétaires: se retrouver dans la même situation que celle dans laquelle ils étaient avant que le sinistre ait eu lieu. De par sa structure juridique, la remise en état des parties communes et privatives peut être particulièrement complexe dans une copropriété divise. C’est pourquoi, elle devrait être prise en charge par un entrepreneur qualifié dans le domaine. Les situations varient d’une réclamation à l’autre, selon les parties de l’immeuble affectées, l’ampleur des dommages et la provenance de l’eau, qui peut être propre ou contaminée. Cette étape comporte généralement quatre phases : 1) Travaux d’urgence, 2) Évaluation des dommages 3) Indemnisation 4) Travaux de réhabilitation.  
Lire la suite
Le fonds d’auto assurance est affecté au paiement des franchises prévues par les assurances souscrites par le syndicat et d'un montant additionnel raisonnable Questions : Qu'est-ce qu'un montant additionnel raisonnable? Comment fait-on pour connaitre la somme additionnelle? On doit se fier sur quoi exactement pour définir la somme additionnelle?
Vous devez vous identifier/inscrire pour lire cet article
Votre copropriété est exposée à divers types de risques, par exemple les incendies, les dégâts d’eau, les vols et les actes de vandalisme, qu’il est requis d’assurer. Lorsqu’un sinistre survient, l’assurance d’une copropriété couvre l’immeuble, ainsi que la responsabilité civile du syndicat de copropriétaires. Pour un syndicat, souscrire ce type d’assurance est obligatoire. La Loi et la plupart des déclarations de copropriété l’y obligent. Le contrat d’assurance précise les garanties offertes, les plafonds et les exclusions de garanties, sans compter les montants attribuables aux franchises.
Lire la suite
Mathieu s’est joint à Crawford en 2009. Il compte 18 ans d’expérience dans le domaine de l’assurance. D'abord embauché à titre d'agent en assurance de dommages, il est ensuite devenu expert en sinistres, une expertise qu'il a peaufinée au sein de firmes d'experts en sinistre indépendantes. Il gère des dossiers liés à la copropriété divise ainsi qu’en responsabilité civile, principalement pour celle qui touche aux syndicats de copropriétaires et aux administrateurs. Sa première expérience en copropriété divise fut une perte importante (plus de 750 000$), lorsqu'un lave-vaisselle a pris feu dans un appartement situé au 16e étage d'une tour d'habitation haut de gamme. Depuis lors, il s'est intéressé à la problématique qu'entraîne les sinistres en copropriété divise. D'ailleurs, il a suivi une formation en ce domaine donnée par l'avocat émérite, Yves Joli-Coeur.
Lire la suite
Une nouvelle réalité frappe plusieurs syndicats de copropriétaires au Québec: la perte de leur assureur, et l'obligation, dans plusieurs cas, de se tourner vers le marché de l'assurance secondaire, où les primes et les franchises sont prohibitives.
Lire la suite
Gérer un sinistre ne se résume pas à appeler son assureur et attendre la suite des choses. En cas de sinistre, seriez-vous prêt à y faire face?
Lire la suite
La gestion efficace d’un sinistre (ex. : dégât d’eau et incendie) requiert le déploiement d’actions promptes et efficaces, afin que votre immeuble soit réparé ou reconstruit dans les plus brefs délais. Voici, en résumé, les précautions à prendre et une liste des choses à faire dès que vous avez pris connaissance d’un sinistre, que ce soit dans les parties privatives ou communes de votre immeuble.  
Lire la suite
Après avoir été victimes d’un sinistre, les membres du conseil d’administration et les copropriétaires impactés sont bien souvent pris de court. Comment se déroulera la suite des choses, se demandent-ils. Rien ne sert d’angoisser ou de paniquer, car en principe, une fois la déclaration de sinistre complétée, divers intervenants entrent en scène : l’assureur du syndicat, mais aussi celui des copropriétaires et des locataires, qui désigneront respectivement leur propre expert en sinistre. Il est normal que les copropriétaires concernés par un sinistre, tout autant que le syndicat, s’imaginent que procéder à une réclamation est toujours la bonne chose à faire. Cela est vrai dans plusieurs cas, mais parfois, le syndicat aurait peut-être intérêt à s’abstenir de le faire.
Lire la suite
Lors d’un sinistre, l’assuré, qu’il soit un copropriétaire ou un syndicat de copropriétaires, se doit d’en déclarer sa survenance à son assureur. Celui-ci désignera généralement un expert en sinistre qui le guidera au travers des démarches de la réclamation. L'expert en sinistre peut être également mandaté par des syndicats de copropriétaires. Cette réalité est encore plus vraie en raison de l’importance des franchises d’assurance, parfois déraisonnables, qu’ils doivent supporter, laissant à ces derniers toute la responsabilité de gérer le sinistre. Enquêter sur les circonstances d’un sinistre, évaluer les dégâts qu'il a causés, mais aussi négocier son règlement sont les trois fonctions clés de ce professionnel certifié.  
Lire la suite
  La notion de dégât d’eau désigne les dommages causés aux biens par l'action de l'eau: cela peut être une canalisation qui éclate à cause du gel, le tuyau d’évacuation de la machine à laver qui rompt ou encore la baignoire qui déborde. Souvent impressionnants, les dégâts d’eau constituent sans doute le problème le plus récurrent dans les immeubles en copropriété. À preuve, au cours des dix dernières années, la proportion de ce type de sinistre a plus que doublé. Ils représentent aujourd'hui la première cause de sinistralité. Ils sont aussi de plus en plus coûteux, que ce soit pour les syndicats ou leurs assureurs. Afin de gérer en amont les conséquences relatives aux dégâts d'eau, vous trouverez ci-dessous des sous-fiches traitant de cette question.
Lire la suite
Les dégâts d’eau représentent la première cause de sinistralité en copropriété. Ils sont aussi de plus en plus coûteux, que ce soit pour les syndicats ou leurs assureurs. Et ce n’est pas étonnant puisque les causes potentielles de sinistres sont nombreuses. Au cours des dix dernières années, la proportion des dégâts d'eau a plus que doublé dans les immeubles en copropriété.  Afin de limiter l’étendu des dommages occasionnés par les fuites d’eau, des systèmes de détection de fuites d’eau ont été créés afin de déceler toute quantité anormale d’eau sur le plancher. Ce type de système assure également la fermeture automatique de l’entrée d’eau principale de l’appartement. L’objectif recherché est de pouvoir stopper la source d’approvisionnement en eau dès qu’une fuite est constatée. 
Lire la suite
Il vient d’y avoir un dégât d’eau dans ma partie privative. Question: Dois-je appeler mon assureur, mon plombier ou mon avocat?
Vous devez vous identifier/inscrire pour lire cet article