Définition : Assurances - Déclaration de sinistre

Déclaration écrite ou verbale qu'un assuré transmet à son assureur, à son expert en sinistre ou encore au courtier d'assurance servant d’intermédiaire, relativement à un sinistre de nature à mettre en jeu l’une des garanties du contrat d’assurance. Elle doit être faite par l’assuré, dès qu'il a connaissance du sinistre, ou par toute partie intéressée.

ATTENTION ! Lorsque l’assureur n’a pas été ainsi informé et qu’il en a subi un préjudice, dans un tel cas, il est admis à invoquer, contre l’assuré, toute clause de la police qui prévoit la déchéance du droit à l’indemnisation dans un tel cas.

Articles liés


L'avocat émérite et secrétaire général du RGCQ, Yves Joli-Coeur aborde dans cette vidéo des réclamations  pouvant survenir en copropriété. 
Lire la suite
Lorsqu’un dégât d’eau provient des parties communes ou privatives, tout syndicat de copropriétaires doit prendre les mesures urgentes appropriées. Il faudra tarir la source des dommages, autant que possible, et passer ensuite aux autres étapes les plus pressantes. Il faut déclarer immédiatement le sinistre aux compagnies d'assurances, à savoir celles du syndicat et des copropriétaires concernés. Et une fois que les experts en sinistre ont terminé leur travail, il importe de retenir les services d’un entrepreneur pour faire les réparations qui s’imposent.
Lire la suite
La personnalité juridique du syndicat est distincte de celle des copropriétaires et des administrateurs. Ses actes n’engagent que lui-même, sauf les exceptions prévues par la loi. Les fautes commises par le syndicat n’ont de conséquence que sur sa propre responsabilité civile et non celle des administrateurs. Dans ces conditions, ils sont tenus indemnes par le syndicat et n'assument aucune responsabilité pour les frais, dépenses, charges ou pertes qu'ils ont encourus pour l'administration de l'immeuble et du syndicat. Ceci constitue le principe de base, mais il est important d’y apporter plusieurs nuances. En effet, un administrateur ne doit jamais perdre de vue l’intérêt de la collectivité des copropriétaires.
Lire la suite
Un nouveau marché se développe dans le domaine de la copropriété divise, à savoir celui de l'expert en sinistre indépendant. Tout syndicat de copropriétaires peut faire appel à ses services, lorsque son assureur n'est pas impliqué au dossier. Cela se produit, immanquablement, si le coût pour réparer les dommages est inférieur à celui de la franchise d'assurance du syndicat.
Lire la suite
Depuis l'entrée en vigueur du Chapitre bâtiment du Code de sécurité, le 18 mars 2013, les normes concernant la sécurité incendie sont plus strictes. Notamment au sein des immeubles détenus en copropriété divise, qui sont considérés comme des lieux de sommeil. Or, il appert que plusieurs syndicats ne sont pas à la page en cette matière.
Lire la suite
Une nouvelle réalité frappe plusieurs syndicats de copropriétaires au Québec: la perte de leur assureur, et l'obligation, dans plusieurs cas, de se tourner vers le marché de l'assurance secondaire, où les primes et les franchises sont prohibitives.
Lire la suite
Gérer un sinistre ne se résume pas à appeler son assureur et attendre la suite des choses. En cas de sinistre, seriez-vous prêt à y faire face?
Lire la suite
Les copropriétés qui perdent leur assureur ne sont plus des cas isolés. Si la plupart d'entre elles parviennent à en trouver un autre pour recadrer le risque, les primes et les franchises n'en demeurent pas moins substantielles.
Lire la suite
Après avoir été victimes d’un sinistre, les membres du conseil d’administration et les copropriétaires impactés sont bien souvent pris de court. Comment se déroulera la suite des choses, se demandent-ils. Rien ne sert d’angoisser ou de paniquer, car en principe, une fois la déclaration de sinistre complétée, divers intervenants entrent en scène : l’assureur du syndicat, mais aussi celui des copropriétaires et des locataires, qui désigneront respectivement leur propre expert en sinistre. Il est normal que les copropriétaires concernés par un sinistre, tout autant que le syndicat, s’imaginent que procéder à une réclamation est toujours la bonne chose à faire. Cela est vrai dans plusieurs cas, mais parfois, le syndicat aurait peut-être intérêt à s’abstenir de le faire.
Lire la suite
Il vient d’y avoir un dégât d’eau dans ma partie privative. Question: Dois-je appeler mon assureur, mon plombier ou mon avocat?
Vous devez vous identifier/inscrire pour lire cet article