Définition : Assurances - Assurance des biens

Assurance qui couvre les conséquences de la perte totale ou partielle des biens assurés, pour un risque couvert et non exclu, par exemple un accident, un vol ou un incendie, jusqu'à concurrence du montant de l'assurance.

Articles liés


Un sondage commandé par le Bureau d'assurance du Canada révèle que bien des copropriétaires connaissent mal l'assurance condo. Ils ont pourtant intérêt à en maîtrisee les bases, sous peine de possiblement vivre des surprises colossales. 
Lire la suite
Les sinistres qui proviennent d'une unité, au sein d'une copropriété, obligent bien souvent un syndicat à payer la franchise pour faire réparer les dommages occasionnés. Lorsque l'assureur du copropriétaire ne veut pas rembourser cette franchise, un syndicat peut intenter une procédure judiciaire. Cette webradio explique comment s'y prendre.
Lire la suite
Lire la suite
La plupart des contrats d'assurance comportent des franchises (communément appelée « déductible »), dont les montants varient en fonction du risque assuré (ex. : incendie et dégâts d’eau). Pour une collectivité de copropriétaires, cette franchise touche l’assurance du bâtiment et l’assurance responsabilité civile du syndicat, des administrateurs, des officiers d’assemblée, du gérant et du gestionnaire. Concernant l’assurance du copropriétaire, chaque contrat d’assurance d’habitation contient généralement une ou plusieurs franchises qui varient selon la nature du sinistre subi.
Lire la suite
  La prime d'assurance correspond à la somme que doit payer, mensuellement ou annuellement, l’assuré pour bénéficier des garanties prévues au contrat d’assurance,  en cas de sinistre. Elle constitue une charge relative à la conservation, à l'entretien et l'administration de l'immeuble. Bien que le syndicat doive en assumer le coût, les frais qui en découlent sont exigés aux copropriétaires à même leurs charges communes (frais de condos).
Lire la suite
La loi oblige les syndicats de copropriétaires à assurer leur immeuble. La plupart des déclarations de copropriété l’imposent également. Cela peut surprendre, à priori, car le syndicat n’est propriétaire ni des parties privatives ni des parties communes. Toutefois, sa mission première consiste à assurer la conservation et la pérennité du bâtiment, qu’il doit gérer et administrer selon les règles de l’art. Voilà pourquoi le législateur lui a reconnu un intérêt assurable et lui a imposé l’obligation de souscrire une assurance pour le bâtiment.  
Lire la suite
Cette assurance doit couvrir les biens meubles et les effets personnels qui se trouvent dans votre partie privative. Pour en connaître la valeur, il faudra les inventorier et les évaluer. Les factures d’achat seront d’une aide indispensable pendant cet exercice, voire cruciales afin de procéder aux justes calculs. Pour les objets de valeur tels les tapis, tableaux, bijoux et objets anciens, il serait prudent d’en prendre des clichés et de les faire évaluer par un expert. Une fois la valeur de l’ensemble des biens meubles établie, il faudra ensuite en déclarer le montant à l’assureur. Cette valeur servira à établir les sommes allouées aux indemnités en cas de sinistre.
Lire la suite