Sondage du BAC : les copropriétaires connaissent mal l’assurance condo

23 février 2021 — Un récent sondage commandé par le Bureau d’assurance du Canada (BAC) a révélé plusieurs données inquiétantes. Parmi elles, on apprend qu’un copropriétaire sur cinq (19 %) ignore que sa copropriété est protégée par deux contrats d’assurance. Cela confirme une méconnaissance pour la chose par plusieurs copropriétaires, alors que tous devraient s’intéresser davantage à leur investissement.

Ce sondage indique, par ailleurs, que 50 % des copropriétaires interrogés n’ont aucune idée, advenant un sinistre, du montant de la franchise que devrait payer leur syndicat. En pareille situation, la facture payable par chacun des copropriétaires serait calculée en fonction de leur quote-part (valeur relative de la fraction). Ce coup de sonde nous informe, en outre, que seulement 14 % des copropriétaires connaissent les « options » du syndicat pour payer cette franchise, advenant un sinistre.

Dégâts d’eau non couverts

Pire encore, un copropriétaire sur trois n’est pas couvert s’il est victime d’un dégât d’eau, alors qu’en copropriété, il s’agit du sinistre le plus répandu et la première cause de réclamation. Et finalement, 40 % des copropriétaires disent mal ou très mal connaître leur déclaration de copropriété.

Le BAC souligne que « le condo est un type d’habitation de plus en plus populaire, et qu’il comporte des particularités en matière d’assurance ». Malheureusement, le facteur émotif est encore bien présent au moment d’acquérir, alors que les aspects rationnels sont souvent occultés.

« On comprend que le sujet (lié à l'assurance) est complexe et qu’il peut passer au second plan quand on est en train de magasiner sa future habitation. Trop de consommateurs nous appellent avec des questions une fois le sinistre survenu », explique Line Crevier, responsable du Centre d’information sur les assurances au BAC. « Avec les changements qui prévalent désormais, il est nécessaire que les copropriétaires s’intéressent à la gestion de leur copropriété et sachent à quoi ils s’exposent en cas de sinistre », ajoute-t-elle.

Qui est responsable?

Cela dit, plusieurs observateurs s'entendent sur une chose: les copropriétaires ne sont pas les seuls responsables d'un tel constat. Les courtiers et les agents en assurance de dommages font également partie de l'équation. Un certain nombre d'entre eux maîtrisent l'assurance en copropriété, mais d'autres sont mal formés en cette matière, si bien que les syndicats de copropriétaires qu'ils desservent n'obtiennent pas toute l'information dont ils auraient bien besoin. À cela s'ajoute les transactions d'assurance en ligne, sans même avoir recours à un courtier ou à un agent en assurance de dommages.

Droits et obligations en matière d’assurance

Pour informer et mieux accompagner les consommateurs, le BAC a préparé des contenus mis à la disposition des consommateurs. Ils concernent les droits et obligations des copropriétaires et des syndicats dans différentes situations, notamment si ce dernier choisit de ne pas réclamer d’indemnités à la suite d’un sinistre, ou si le montant d’assurance s’avère insuffisant pour couvrir les dommages encourus.

Condolegal.com

Pour sa part, le portail Condolegal.com regorge d’informations sur la copropriété, notamment au regard de l’assurance. Les internautes peuvent consulter plusieurs fiches pratiques à ce sujet. Elles sont préparées avec soin et beaucoup de rigueur. L'assurance en copropriété est une question complexe qu'il ne faut pas négliger, au risque d'être pris au dépourvu à la suite d'un sinistre. À une époque où certains syndicats de copropriétaires perdent leur assureur, et peinent parfois à en recadrer leur risque, il est plus que jamais vital de maîtriser toutes les questions liées à l'assurance en copropriété.

Montréal, 23 février 2021