Georges FALLAH

Architecte depuis 24 ans, M. Fallah a fait ses études à l'Université Laval de Québec pour l'obtention de son diplôme. Il est membre de l'Ordre des Architectes du Québec (OAQ) depuis 1989.

Prévention et entretien de l'enveloppe du bâtiment

9 mars 2010- La popularité des habitations en condo est survenue au début des années 80.  Étant donné que bien des composantes on une vie utile approximative de 20 ans, on a observé une détérioration marquée au cours des dernières années.  Malheureusement, dans la majorité des cas, nous avons le regret de constater que l'on doit imputer la détérioration de l'enveloppe du bâtiment à des déficiences majeures des programmes d'entretien.

En effet, bien des composantes majeures sont arrivées au terme de leur vie utile et les gens n'ont pas su prévoir la venue trop rapide de cette échéance.  Mais avant d'aller plus de l'avant sur ce sujet, nous allons tout d'abord faire un bref survol de toutes les composantes de l'enveloppe qui doivent être surveillées régulièrement, et plus particulièrement lorsqu'elles approchent le terme de leur vie utile.

L'enveloppe d'un bâtiment comporte plusieurs éléments qui ne peuvent être pris que dans leur ensemble puisque leurs fonctions respectives et leur coalition permettront de préserver l'intégrité de l'ensemble.  Il est certain que la qualité et l'intégrité de l'enveloppe auront un impact certain sur la qualité de vie de ses occupants.  L'enveloppe d'un bâtiment comporte de nombreux éléments dont la toiture, les parements des murs, les portes et fenêtres et les murs de fondation.  Les stationnements intérieurs sont également considérés comme faisant partie de l'enveloppe puisque les murs qui les logent sont les murs de fondation et que la dalle du plancher et ses poutres sont à la base de la structure.  Tout comme les murs extérieurs et la toiture, les stationnements intérieurs sont exposés aux intempéries par les fréquents mouvements des portes d'accès et du transport, par les véhicules, de l'eau et des sels.

Soulignons les facteurs qui altèrent les composantes de l'enveloppe et influent sur la durée de vie de ses éléments.  La température, avec ses écarts considérables, a un impact majeur sur la détérioration de l'enveloppe.  Il y a également les pluies acides, les vents qui soufflent avec une constance marquée dans certains secteurs et le déroulement des années.  Mais le facteur le plus important sur la détérioration de l'enveloppe, c'est le fait que la plupart des administrateurs n'ont pas su anticiper l'arrivée de l'échéance et les sommes importantes à investir, qui viennent toujours trop rapidement, des composantes majeures de l'enveloppe: toiture, parements des murs, portes et fenêtres et murs de fondation.

C’est ainsi qu’au fil de nos prochaines chroniques, nous développerons sur les différentes composantes et les indices de leur détérioration.  Le problème majeur de la détérioration des composantes se traduisant par des infiltrations d’eau, vous observerez sans doute sur votre bâtiment l’un ou l’autre des signes que nous vous décrirons.  Dans tous les cas, les administrateurs se doivent de réagir rapidement lorsqu’il y a des infiltrations d’eau; il en va du bien-être de la communauté et de la préservation de leur patrimoine.

 

Georges Fallah, Architecte
Membre de l’Ordre des Architectes du Québec (MOAQ)
Président de G.A.P.Immeubles inc
Tél. : (450) 478-8807
Fax : (450) 478-4932
Courriel : g.a.p.immeubles@videotron.ca

Les chroniques expriment l’opinion personnelle de leurs auteurs et n’engagent absolument pas la responsabilité de l’éditeur du site, CondoLegal.com Inc. Le contenu et les avis émis dans une chronique n’engagent que leur auteur.       

Retour aux chroniques