Ménage du printemps des stationnements souterrains

23 mars 2018 — L’arrivée du printemps est propice au ménage, dont celui des stationnements étagés. Le sel de déglaçage est au premier chef des éléments à surveiller, car si la membrane d’étanchéité qui protège une dalle en béton étagée n’est pas parfaitement étanche, le calcium percolera dans les multiples microfissures qui se trouvent à la surface d'une dalle. Il en résultera la corrosion lente de l’acier d’armature, qui se verra rongé par le calcium, véritable cancer du béton.

L’histoire d’un syndicat de copropriétaires qui a dû payer quelque 275 000 dollars pour faire réparer son stationnement souterrain, parce qu’il ne l’a pas entretenu pendant 15 ans, rappelle l’importance d’avoir une vision à long terme en matière de conservation du patrimoine bâti.

Négligence d'entretien du béton égale cotisations spéciales

Adam Webber, ingénieur et président chez Dumoulin & Associés, est lui aussi de cet avis. D’autant plus qu’il a fallu demander une cotisation spéciale à tous les copropriétaires pour financer ces travaux, qui ont été réalisés par cette entreprise. Il rappelle, par ailleurs, que le Chapitre bâtiment du Code de sécurité (CBCS), institué par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), oblige (entre autres) l’inspection visuelle des dalles de stationnement étagées une fois l’an, ainsi qu’une autre effectuée par un ingénieur tous les cinq ans. 

Cette collectivité de copropriétaires a non seulement payé des frais astronomiques pour remettre son stationnement en ordre, il a également fallu relocaliser tous les véhicules pendant trois mois, soit le temps qu’ont durés les travaux. Sans compter les inconvénients occasionnés par le bruit incessant des marteaux-piqueurs, les émanations de poussières, ainsi que les effluves chimiques causés par l’application d’une nouvelle membrane d’étanchéité.

L'entretien du béton: beaucoup moins cher au pied carré

L’équation est simple : le prix au pied carré pour réparer une dalle en béton étagée coûte de 30 $, 40 $ à 50 $, alors que l’entretien d’une membrane d’étanchéité coûte de 6 $ à 7 $ le pied carré. Cela dit, la plupart des administrateurs de copropriété n’ont pas l’expertise requise pour veiller à l’inspection et à la conservation de leur stationnement. Ils devraient donc s’entourer de professionnels aguerris pour compenser leur manque de connaissances.

Par ailleurs, il faut savoir que le nettoyage d'un stationnement souterrain ne doit pas se faire qu'au printemps. En période hivernale, la membrane d'étanchéité des dalles de stationnement étagées devrait être lavée au moins une fois par mois.

Montréal, 23 mars 2018
Par François G. Cellier pour Condolegal.com