Une copropriété locative accueillera des véhicules électriques

14 février 2018 — L’immeuble de condos locatifs Le Vivo pourra accueillir des locataires qui roulent en véhicules électriques. Son promoteur, Gestion immobilière DLS, a récemment conclu une entente avec le fabricant de bornes AddÉnergie, afin que le stationnement souterrain de l’immeuble puisse recharger ces véhicules propres.

Ce stationnement, qui comportera quelque 144 places, offrira des cases avec bornes de recharge à ceux qui voudront s’en prévaloir, moyennant un paiement mensuel de 90 $, indique un article paru dans le quotidien La Presse. « L’immeuble est prêt pour les 100 prochaines années », assure le promoteur, qui proposera aussi des bornes publiques dans son stationnement extérieur.

Une première au Québec

Il s’agit d’une première au Québec, dit-on. Grâce une puissance maximale de 415 000 W, le site pourra recharger jusqu’à 66 véhicules en même temps. « J’espère qu’on en aura au moins 10 dès cette année », de dire David Simard, vice-président de Gestion immobilière DLS. Le Vivo s’inscrit dans une intention louable, à savoir que la mobilité durable et électrique doit notamment chercher à conquérir la banlieue, où moult déplacements se font en voiture.

Des miettes pour la copropriété

L’histoire récente nous a appris que, sauf exception, les véhicules électriques en copropriété n’ont pas la cote. La plupart des promoteurs hésitent à investir dans des installations qui permettraient d’en accueillir, car malheureusement, ces véhicules ne sont pas encore assez nombreux sur nos routes. Quand aux syndicats de copropriétaires, plusieurs d'entre eux se montrent rébarbatifs à accommoder les copropriétaires qui roulent en véhicules électriques.

Or, le Code de construction du Québec a été modifié, afin qu'ils soient pris en compte au sein d’un projet résidentiel. Toutefois, les constructeurs d’immeubles détenus en copropriété divise n’ont pas à respecter cette obligation. Conséquence : Les stationnements conventionnels, en copropriété, coûteront plus cher à convertir, par rapport à d’autres qui sont déjà conçus pour accueillir des véhicules électriques.

Étant donné la forte poussée des condos depuis plusieurs années au Québec, il y a fort à parier qu’éventuellement, les syndicats de copropriétaires devront se mettre à la page, ce qui nécessitera des dépenses onéreuses. À moins qu’ils n’optent pour un service de location de bornes. L’entreprise Flo offre cette opportunité. À la manière d’un abonnement chez Vidéotron, pour ne citer que cet exemple, elle peut installer l’ensemble des infrastructures destinées aux véhicules électriques (ex. : bornes et panneau électrique adapté), moyennant un forfait mensuel. Cette option pourrait éventuellement créer un effet d’entraînement au Québec.

Montréal, 14 février 2018
Source : La Presse et François G. Cellier pour Condolegal.com