Airbnb: la riposte du Plateau

17 août 2016 — L’arrondissement du Plateau Mont-Royal ne badine pas avec la location illégale d’appartements. Les autorités concernées y ont récemment embauché des détectives pour débusquer les contrevenants, qui louent leurs unités à court terme grâce à des sites comme Airbnb.

La firme de détectives Quali-T a démontré l’efficacité d’une telle initiative. Elle a notamment pu faire cesser cette activité illicite par un citoyen qui s’y adonnait. Ce dernier louait deux appartements sur les rues Lanaudière et Garnier.

Un agent a recueilli les preuves suffisantes dans le cas de la rue Garnier. Il a d’abord enregistré une conversation téléphonique à l’insu du contrevenant. Pendant cet entretien, le locateur lui a précisé où aller prendre la clé donnant accès à l’unité, que le détective a habitée du 3 au 5 juin dernier.     

Pour prendre les personnes sur le fait, il faut faire la preuve que ces dernières s’adonnent à de la location illégale. Détecter leurs annonces sur un site de partage ne suffit pas. Il faut prouver qu’il y a bel et bien eu location commerciale à court terme.

Dans le cas du locateur délinquant des rues Lanandière et Garnier, le Plateau Mont-Royal a déposé une demande d’injonction à la Cour supérieure. Cette requête a demandé qu’un juge ordonne, à l’intimé, qu'il cesse ses activités de location illégale.

La location de type Airbnb se multiplie depuis quelques années sur le Plateau Mont-Royal, raison pour laquelle ses élus ont adopté une résolution, en février dernier, qui autorise l'arrondissement à entreprendre des procédures judiciaires pour éradiquer cette pratique où cela est interdit. Cette décision découle de nombreuses plaintes exprimées par des voisins excédés, qui font les frais d'un va-et-vient incessant dans leur immeuble.

Rappelons que la location à court terme (hébergement) n’est permise que sur les artères très achalandées du Plateau Mont-Royal, par exemple le boulevard Saint-Laurent ou la rue Saint-Denis. Mais dans les faits, cette règle est constamment bafouée. Seulement en date d’hier, le site Airbnb affichait plus de 300 chambres ou logements à louer sur le Plateau. Ces locations sont prévues pendant la fin de semaine prochaine.

Montréal, 17 août 2016
Source: La Presse