Comment choisir un bon gestionnaire?

Un bon gestionnaire ne se choisit pas au hasard. Pourtant les copropriétaires disposent peu de références pour en choisir un et il est difficile de trouver le "bon" gestionnaire, soit celui qui sera honnête, compétent, disponible, énergique, toujours prêt à défendre les intérêts de la copropriété.

Pour trouver la perle rare il y a lieu de :

  • élaborer un cahier des charges précis pour s’assurer que le gestionnaire éventuellement préconisé répondra aux attentes ;
  • contacter plusieurs gestionnaires. Pour un annuaire facilement utilisable, vous pouvez consulter le bottin des fournisseurs du Regroupement  des gestionnaires et copropriétaires du Québec ;
  • demander une offre de services ;
  • procéder à une entrevue ;
  • vérifier son niveau de formation en gestion de copropriété et celui de ses collaborateurs (diplômes académiques et/ou expérience, attestation de formation au près d’un organisme reconnu, etc.) ;
  • s’enquérir de l’organisation interne de la structure de gestion et s’assurer qu’elle peut offrir un interlocuteur stable et unique ;
  • requérir des références sur les copropriétés qu’il gère ;
  • interroger des membres de conseils d’administration de copropriété sous sa gestion, pour leur demander leur appréciation ;
  • s’enquérir du nombre d’unités en gestion (attention à ceux qui se surchargent pour faire rentrer des honoraires) ;
  • vérifier le taux de roulement des syndicats en gestion (il s’agit souvent d’un signe sérieux de dysfonctionnement d’une société de gestion) ;
  • obtenir une attestation de vérification de casier judiciaire certifiée auprès d’un corps de police à l’égard des principaux dirigeants ;
  • vérifier la santé financière son entreprise ;
  • requérir une copie du contrat d’assurance devant couvrir sa responsabilité civile, à tout le moins une attestation d’assurance de l’entreprise ;
  • obtenir un état des plumitifs civils et criminels sur son entreprise et ses principaux dirigeants ;
  • ne pas se précipiter et de prendre le temps requis ;
  • demander conseil à des professionnels indépendants.

 

bon-a-savoir BON À SAVOIR ! Se renseigner sur ses tarifs: requérez plusieurs propositions de contrats de gestionnaires et étudiez-les. Cela vous permettra de comparer les tarifs, et de voir quelles sont les "prestations particulières" facturées en plus du forfait. Ainsi, si un gestionnaire présente des tarifs préférentiels mais que les services de gestion courante sont limités, vous pourrez vous en méfier. Retenez qu’en cette matière, professionnalisme et petit prix ne font pas bon ménage. Par contre le plus compétent  ou le plus honnête n’est pas toujours le plus cher.

ATTENTION ! Mieux vaut toujours comparer des pommes avec des pommes. Les contrats proposés par les gestionnaires reposent généralement sur une  prestation forfaitaire en fonction du nombre d’appartements situés dans la copropriété. Dans le jargon de la « profession », l’expression utilisée  est «  x dollars la porte ».Or ces contrats diffèrent d’un cabinet à un autre, ce qui rend plus laborieux leur examen en ce qui a trait aux comparables. Le piège consiste alors à choisir le gestionnaire offrant  les tarifs les moins chers pour, au final, obtenir une prestation totalement inadéquate ou payer au prix fort certains services.

ATTENTION ! Mon gestionnaire est-il honnête? De plus en plus de plaintes sont  rapportées contre les gestionnaires en raison du manque de transparence des honoraires, des comptes de banque non séparés et du manque de probité dans leur gestion. Récemment certains ont fait la manchette des médias en détournant à leur bénéfice les fonds de la copropriété. Bien que la plupart des gestionnaires soient honnêtes, l’embauche d’un gestionnaire nécessite des vérifications préalables. Sauf pour les gestionnaires membres de certains ordres professionnels, il n’existe pas actuellement au Québec de fonds institutionnalisé assurant une indemnisation pour les victimes de tels délits et des garanties financières. (faire un lien vers la sous-fiche assurance et garanties financières)

ATTENTION ! Mon gestionnaire est-il compétent? Bien que la plupart des gestionnaires soient sérieux et bien intentionnés, l’embauche d’un gestionnaire constitue une aventure. En effet, compte tenu que cette charge n’est pas un métier ou une profession reconnus, il est difficile d’évaluer la compétence de ceux-ci. Cette problématique est exacerbée par l’inexistence de contrôle régulier qui s’attache à vérifier leur compétence. La protection du public en cette matière n’est aucunement assurée par un cadre juridique performent.

 

Retour aux fiches pratiques