Huissier de justice depuis 1986, François Taillefer exerce sa profession au sein du cabinet Paquette et Associés s.e.n.c.r.l. Il est associé principal et responsable du département des constats, ventes sous contrôle de justice et saisies de pratique privée.

Membre de la Chambre des huissiers de justice du Québec, il a siégé à titre d’administrateur du conseil d’administration de son ordre professionnel pendant plusieurs années. Il a également été professeur et fait parti du comité de la réforme du code de procédure civile du Québec de cet ordre.

Le phénomène AirBnB prend de l’ampleur au Québec. Cette plateforme peut faciliter la location à court terme d’unité de condominium. Toutefois, certaines déclarations de copropriété interdisent formellement ce type de location. Mais certains copropriétaires contreviennent consciemment ou non aux dispositions desdites déclarations de copropriété. Combien de fois les administrateurs ou gérants entendent « je suis chez nous et je fais ce que je veux ».
Lire la suite
10 avril 2017 - L’entrée en vigueur du nouveau Code civil du Québec en 1994 a divisé le contenu de la déclaration de copropriété en trois sections. Effectivement, on retrouve l’acte constitutif en première partie, le règlement en deuxième partie et l’état descriptif en troisième partie.
Lire la suite
11 janvier 2017 - Le respect des dispositions de la déclaration de copropriété est et demeure obligatoire pour tous les copropriétaires et locataires (si ces derniers ont obtenu copie du règlement de l’immeuble). Même si les acheteurs d’unité de condominium sont de plus en plus informés sur la copropriété, il n’en demeure pas moins que plusieurs d’entre eux, nouveaux ou anciens, se disent « je suis chez nous et je fais ce que je veux ».
Lire la suite
14 février 2013- Les dispositions de l’article 1063 Code civil du Québec sont très claires : «Chaque copropriétaire dispose de sa fraction; il use et jouit librement de sa partie privative et des parties communes, à la condition de respecter le règlement de l'immeuble et de ne porter atteinte ni aux droits des autres copropriétaires ni à la destination de l'immeuble.»
Lire la suite
14 janvier 2013- Le Syndicat de copropriété a un intérêt assurable dans tout l’immeuble, y compris les parties privatives.  Mais qu’en est-il des améliorations apportées par un copropriétaire à sa partie (amélioration locative) ?
Lire la suite
14 avril 2011- Faire l’achat d’une unité de condominium nécessite un minimum de précautions de la part d’un éventuel acheteur.  Et parmi celles-ci, celui de faire la lecture adéquate de la déclaration de copropriété.  Une fois cette lecture accomplie et une fois l’achat de l’unité effectué, vous adhérer aux dispositions de la déclaration de copropriété y compris ses règlements et la destination de l’immeuble.
Lire la suite
15 novembre 2010- L’huissier de justice est souvent mandaté afin d’assister à une assemblée générale annuelle et/ou spéciale. Toutefois, pour ce faire, il doit être porteur d’une procuration valide reçue d’un copropriétaire. Cette procuration doit lui permette d’assister à la dite assemblée ou toutes autres assemblées ultérieures si cette dernière est suspendue ou remise à des dates ultérieures, car très souvent les copropriétaires et/ou membres du conseil d’administration peuvent demander à l’huissier de quitter les lieux.
Lire la suite
15 octobre 2010- Dans le cadre d'un constat d'huissier de justice, quelles règles s'appliquent pour les lieux et heures de constatation?
Lire la suite
9 septembre 2010- Le locataire doit respecter les dispositions de la déclaration de copropriété. En effet, l’article 1057 du Code civil du Québec, se lit comme suit : «Article 1057 –   Le règlement de l’immeuble est opposable au locataire ou à l’occupant d’une partie privative, dès qu’un exemplaire du règlement ou des modifications qui lui sont apportées lui est remis par le copropriétaire ou, à défaut, par le syndicat.»
Lire la suite
2 août 2010- Si l’huissier de justice ne peut qu’effectuer des constatations purement matérielles, exclusives de tout avis sur les conséquences de fait ou de droit qui peuvent en résulter, son constat ne doit pas apparaître aux yeux de certains comme une restriction. En effet, la définition du rôle de l’huissier constitue au contraire la force de son constat.
Lire la suite
29 juin 2010- «Les recherches généalogiques sur la famille des constats ont permis de trouver la trace d’ancêtres au XIVème siècle.  L’on rapporte même la date précise du 13 février 1342 comme étant le souvenir du premier constat, au temps des anciens parlements, et la lignée fut suivie d’une descendance diversifiée » (Union internationale des huissiers de justice et officiers judiciaires, Congrès de Varsovie, 1994).
Lire la suite
11 juin 2010- L’huissier de justice est un officier de justice qui est et demeure un allié important et efficace pour l’ensemble des  copropriétaires, gestionnaires et syndicats de copropriété.  En effet, celui-ci peut être mandaté afin de dresser un constat et/ou afin de percevoir des frais de condo impayés. Il tire essentiellement ses pouvoirs du Code de procédure civile et de la Loi sur les huissiers de justice.
Lire la suite