Dégâts d'eau: quels sont les dommages couverts?

23 janvier 2018 — Les dommages causés par l’eau représentent, chaque année, quelque 50 % des réclamations payées par les assureurs au Québec. Pour savoir ce qui est couvert ou non par la police d’assurance habitation des citoyens, en l’occurrence celle des syndicats de copropriétaires, le Bureau d’assurance du Canada (BAC) a récemment lancé un outil interactif.

Ainsi, les consommateurs auront l’heure juste en cette matière. Ils pourront également prendre connaissance des protections disponibles sur le marché. « Nous espérons qu’au passage, cela les encouragera à poser des gestes afin de mieux protéger leur résidence, et d’éviter les désagréments liés aux dégâts d’eau », laisse entendre Line Crevier, responsable des affaires techniques et du Centre d’information sur les assurances au BAC.

Prévention des dommages causés par l'eau

Certains sinistres causés par l’eau peuvent être évités, ou à tous le moins, faire de la prévention en réduira considérablement la fréquence. À titre d’exemple, remplacer son chauffe-eau tous les 10 ans, ou vérifier et changer (au besoin) les boyaux du lave-linge est une bonne habitude à prendre pour réduire les risques d’un sinistre.

Par ailleurs, il est déconseillé de quitter la résidence lorsque le lave-linge ou le lave-vaisselle est en marche. Le BAC suggère aussi de laisser fonctionner le chauffage, l’hiver, et de dégager la neige et la glace des fenêtres et des gouttières. Cet organisme rappelle que les dommages liés à l’eau peuvent notamment être causés par les changements climatiques, des infrastructures désuètes et le mauvais entretien d’un bâtiment.

Qu'en est-il de votre voiture?  

Le BAC fait savoir que les dommages causés par l’eau sur les voitures sont généralement couverts par la police d’assurance automobile, si le consommateur a choisi une protection « Accident sans collision » ou « tous risques ».

Source : Le Journal de l’Assurance et François G. Cellier pour Condolegal.com
Montréal, 23 janvier 2018