Airbnb et les punaises de lit

11 décembre 2017 — Les punaises de lit peuvent s’immiscer dans la location hôtelière (Airbnb). Certains voyageurs les transportent dans leurs bagages. Ils infestent ensuite le lit d’une chambre à coucher où des touristes séjournent temporairement.

Une Bostonnaise en a fait la désagréable expérience, après avoir hébergé des voyageurs chez elle par le truchement d’Airbnb. Ces derniers ont porté plainte auprès de l’entreprise pour présence de punaises. Ils avaient préalablement logé dans un appartement situé dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, à Montréal, qui a lui aussi fait l’objet d’une plainte (par ces mêmes personnes) liée aux punaises. Ces insectes avaient-ils été transportés par elles, ou étaient-ils déjà présents avant leur arrivée?

Difficile à prouver

« Je crois que ce sont eux qui les ont amenées, mais je ne peux pas le prouver », a raconté Valérie Landry, citée par La Presse, qui habite l’appartement montréalais concerné. Pour elle, la surprise fut totale lorsqu'elle a été informée que des voyageurs (qu'elle a hébérgés) avaient porté plainte pour punaises de lit. De son côté, l’hôte bostonnaise dit avoir communiqué avec Airbnb dès qu'elle a constaté le problème. « Airbnb a fermé mon profil sur le site et m'a dit qu'ils paieraient pour un exterminateur, dit-elle. Or, le lendemain, un autre employé d'Airbnb m'a dit que c'était plutôt ma responsabilité, et que l'entreprise ne payait pas pour ça. Faire traiter mon appartement au complet coûterait entre 4000 et 5000 $.»

Airbnb s’explique

Un porte-parole d’Airbnb, Jeff Henry, avait ceci à dire à propos de l'incident : « Notre traitement de ce dossier est tombé en dessous des normes élevées que nous nous sommes fixées. Nous sommes en train d’examiner ce qui s’est passé et nous soutenons nos deux hôtes. Nous voulons nous assurer que tout le monde, dans notre communauté, vive une bonne expérience en utilisant Airbnb. Nous travaillons à rectifier le tir quand les choses ne se passent pas comme prévu. »

Pour sa part, un porte-parole d’Appex Extermination, à Montréal, explique que les gens qui louent leur logement sur des plateformes comme Airbnb, VRBO ou autres s’exposent au problème des punaises de lit. Ces dernières se font transporter d’un logement à l’autre. Une punaise peut entrer dans un mur, monter deux ou trois étages et rester en dormance pendant quelques mois. Elle ressortira éventuellement dans une autre unité, ajoute-t-il.

Pour lire l’intégralité du texte qui porte sur le sujet, cliquer sur cet hyperlien.

Montréal, 11 décembre 2017
Source: La Presse
Crédit photo: Thinkstock/Getty