Gestion humaine en copropriété

8 mars 2017 — Le colloque printanier 2017 du RGCQ, qui se tiendra le 8 avril prochain, aura comme thématique La gestion autonome des copropriétés. Cette formule est préconisée par une majorité de syndicats de copropriétaires au Québec, dont l’assemblée élit des administrateurs bénévoles qui ont de très lourdes responsabilités.

Outre les tâches techniques et plus simplistes auxquelles ces administrateurs doivent s’astreindre, leur principale difficulté consiste à gérer la nature humaine. C’est ce que constate Ludovic Le Draoullec, avocat en droit de la copropriété au cabinet de Grandpré Joli-Coeur, qui animera, pendant ce colloque, une conférence intitulée Vivre et fonctionner ensemble.

« La gestion des relations entre les administrateurs et les copropriétaires se trouve au cœur du débat », souligne-t-il. À titre d’exemple, comment s’y prendre pour recadrer un copropriétaire qui ne respecte pas le règlement de l’immeuble, sans pour autant créer un effet domino conflictuel avec l’ensemble des copropriétaires?

« On doit faire appel à la rigueur pour y parvenir, ce qui implique un savoir-faire, d’opposer la loi aux récalcitrants et d’être bien préparé », affirme Ludovic Le Draoullec. Pour en savoir plus sur le sujet, les personnes intéressées peuvent participer à ce colloque en s’y inscrivant en ligne, ou en communiquant avec le RGCQ au 514 916-7427, poste 1.

Montréal, 8 mars 2017