D’administratrice à conseillère de Trump

7 février 2016 — La gestionnaire de campagne et conseillère du président américain Donald Trump, Kellyanne Conway, a rencontré son patron il y a plusieurs années, alors qu’elle était membre du conseil d’administration de la Trump World Tower (New York). Ce gratte-ciel abrite des appartements détenus en copropriété.

Donald Trump a assisté à quelques assemblées générales de copropriétaires dans cette tour. Qui aurait cru qu’un homme si occupé participerait à quelques-unes de ces réunions? Quoi qu’il en soit, être administratrice de cette copropriété aura été un véritable tremplin vers la Maison-Blanche pour Kellyanne Conway.

Plusieurs copropriétaires sont réfractaires à l'idée d'accepter un poste d’administrateur dans leur immeuble. Cette fonction gruge du temps et de l’énergie, alors que les tâches qui s’y rattachent s’avèrent ingrates bien souvent.

Bon nombre de syndicats de copropriétaires peinent à recruter des administrateurs. Plusieurs de ceux qui en assument les responsabilités se sacrifient pour la cause, car il faut bien que quelqu’un le fasse.

Être administrateur de copropriété ne mènera que très rarement en politique active, néanmoins ce poste permet d’acquérir une expertise dans plusieurs domaines, par exemple pour tout ce qui touche à la gestion d’un budget, à la résolution de problèmes, de conflits ou de gouvernance.

Ces habiletés seront fort certainement un atout pour ceux qui, dans la vie professionnelle, aspirent à des postes supérieurs où les aptitudes à gérer différentes situations sont essentielles.

Montréal, 7 février 2017
Source: Lash/Condo Law