Définition : Gestionnaire de copropriété (Gérant) - Contrat

Articles liés


Le mandat de gérance doit indiquer la durée prévue pour le mandat du gestionnaire. Les raisons de fin du mandat peuvent être variées : Arrivée du terme; Manquement du gestionnaire à ses obligations; Fin de la copropriété Le gestionnaire doit alors rendre compte de sa gérance et remettre les biens administrés, soit au syndicat, soit au liquidateur.   Retour à la méga-fiche Le gestionnaire de copropriété
Lire la suite
Le gestionnaire  de copropriété est nommé par le conseil d’administration qui peut renouveler ou non son mandat.  Le cadre juridique de cette charge de gestionnaire est plus ou moins défini par la loi. De plus, dans l’état actuel du marché, chaque gestionnaire d’immeuble propose des prestations de services qui lui sont propres. C’est pourquoi, il appartient au conseil d’administration de circonscrire les limites du mandat qu’il désire confier à son gestionnaire. Ainsi les termes de ce mandat de gérance, à être déterminés  entre le syndicat et le gestionnaire,  doivent être très clairement définis en ce qui a trait : aux portée et limites des pouvoirs que détiendra le gestionnaire ; aux services qui seront offerts ou non par le gestionnaire ; aux honoraires dus en contrepartie de ces services. Par ailleurs, en cas de silence du mandat, il est possible de se référer aux dispositions supplétives du Code civil du Québec relativement aux règles sur l’administration du bien d’autrui.   Retour à la méga-fiche Le gestionnaire de copropriété  
Lire la suite
Un bon gestionnaire ne se choisit pas au hasard. Pourtant les copropriétaires disposent peu de références pour en choisir un et il est difficile de trouver le "bon" gestionnaire, soit celui qui sera honnête, compétent, disponible, énergique, toujours prêt à défendre les intérêts de la copropriété.
Lire la suite