Inondations: les copropriétés sont-elles assurées?

Mardi 9 mai 2017 — Contrairement aux idées reçues qui ont été propagées, dernièrement, les syndicats de copropriétaires sont habituellement couverts advenant qu’une inondation sévisse dans leur immeuble.

Les copropriétés ont toujours eu l’opportunité d’opter pour l’avenant qui les assure contre les inondations, tout comme celui couvrant les tremblements de terre. Seule condition : il faut y avoir adhéré au moment de la souscription d’un contrat d’assurance, ou par la suite.

« Dans le domaine de l’assurance de dommages, les copropriétés sont considérées comme des entités commerciales, si bien qu’elles peuvent souscrire ces garanties complémentaires. Leurs parties privatives et communes sont donc couvertes (en principe) lors d’une inondation, voire d’un tremblement de terre », fait savoir Yves Joli-Cœur, avocat émérite et secrétaire général du RGCQ.

Précisons que dans le segment des maisons unifamiliales, la couverture pour inondation n’est offerte que depuis peu par certaines compagnies d’assurance. Mais le scénario est tout autre dans le secteur des condos. Actuellement, une grande majorité de copropriétés se sont prévalus de l’avenant pour inondation.

"Mais dans le doute, un syndicat de copropriétaires aurait intérêt à vérifier de quoi il en retourne avec son courtier, voire son assureur, afin de souscrire cet avenant, au besoin", prévient pour sa part Vincent Gaudreau, vice-président chez Gaudreau Assurances, qui ajoute que les franchises pour ce type de sinistre sont habituellement plus élevées.

Il faut savoir, par ailleurs, qu’une inondation peut entraîner un refoulement d’égout. Encore là, les assureurs proposent un avenant aux syndicats de copropriétaires pour ce type de sinistre. «Toute copropriété devrait impérativement y souscrire », recommande Vincent Gaudreau.

Pour lire l’intégralité du communiqué de presse émis par le RGCQ sur le sujet, cliquer sur cet hyperlien.

Montréal, 9 mai 2017