La revente en copropriété influencée par la location de condos

10 juillet 2018 - Royal LePage a dévoilé sa dernière Étude sur le prix des maisons, ainsi que ses prévisions du marché à Québec, où la valeur des propriétés a connu une faible hausse de 2 % au second trimestre de 2018, par rapport à la même période en 2017.

L’ensemble du secteur résidentiel a bénéficié de cette hausse de prix, à l’exception de la copropriété, dont le prix médian a faibli de 0,3 %, pour atteindre 241 309 $. En revanche, les ventes de condos se sont appréciées de 10,5 %, alors qu’elles avaient reculé de 12,3 %, année après année, lors du premier trimestre de 2018.

L’influence des condos locatifs

Bien que les ventes de condos aient augmenté, « La revente d’appartements demeure influencée par l’offre des condos locatifs. Ce que peu de gens savent, c'est que pendant les cinq premières années d'une nouvelle construction, les promoteurs immobiliers peuvent augmenter les loyers à leur guise, sans être assujettis aux plafonds d'augmentations imposés par la Régie du logement », observe Michèle Fournier, vice-présidente, Royal LePage Inter-Québec.

Plusieurs premiers acheteurs succombent aux offres alléchantes dans le domaine des condos locatifs, mais les avantages d’épargner et d’investir dans un espace qui leur appartiendra peu représenter, dans plusieurs cas, une solution beaucoup plus viable. Pour cette raison, ces consommateurs pourraient se tourner vers l'achat d'une copropriété, advenant que le loyer soit équivalent ou plus onéreux qu'une hypothèque.

Moratoire sur Airbnb

Le moratoire sur les résidences touristiques de type Airbnb contribue, également, à amenuiser l'intérêt d'acquérir un appartement en copropriété, principalement dans les quartiers situés à proximité des attractions touristiques, par exemple sur Grande Allée, dans le quartier le Petit Champlain et dans le Vieux-Québec.

Le prix des condos de luxe sont eux aussi demeurés stables, ce qui procure aux professionnels une fenêtre d'opportunité très intéressante. « Il s'agit du segment offrant le meilleur rapport qualité-prix en ce moment », souligne Michèle Fournier.

Ajustement de l'évaluation municipale à venir

Le dernier rôle foncier triennal a été surévalué à Québec, si bien que plusieurs propriétés se sont vendues à des prix inférieurs à l'évaluation municipale. Le prochain rôle, qui sera publié cet l'automne, devrait être plus réaliste et donner l'heure juste aux vendeurs et acheteurs.

Montréal, 10 juillet 2018
Source : Royal LePage