Condos à Québec: les acheteurs sont toujours avantagés

3 décembre 2017 — Les ventes de copropriétés continuent d’être au ralenti à Québec, en raison d’une construction excessive de condos qui ne s’est toujours par résorbée. Au troisième trimestre de 2013, quelque 810 unités achevées restaient à écouler dans la RMR de Québec, selon les données publiées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Ce nombre a été ramené à seulement 224 appartements neufs invendus au 3e trimestre de 2017, encore que les conséquences de la construction excessive se font toujours sentir.

Les transactions de copropriétés ont 3 % moins nombreuses pendant les 10 premiers mois de 2017, par rapport à la même période en 2016. Toutefois, ce pourcentage est un moindre mal, car ces transactions avaient diminué de 33 % en 2012.

On a néanmoins constaté un léger regain de vie récemment, grâce à des ventes plus élevées que l’année dernière entre les mois de juillet et d’octobre. Il reste que les nouvelles unités à vendre ont créé un marché à l’avantage des acheteurs, ce qui a limité la croissance des prix.

Au cours des 10 premiers mois de 2017, le prix médian d’une copropriété dans la RMR de Québec atteignait 215 000 $, soit environ 1000 $ de moins que l’année dernière, et 6 % de plus qu’en 2012.

Finalement, au cours des derniers mois, les ventes ont semblé vouloir repartir graduellement à la hausse. Il est cependant encore trop tôt pour parler de tendance. Il faudra surveiller l’augmentation des taux d’intérêt, qui pourrait limiter la reprise du marché.

Pour en savoir davantage sur les secteurs compris dans la RMR de Québec, on peut consulter une étude qui a été réalisée sur le sujet.

Montréal, 4 décembre 2017
Source : Les Affaires