Le M Montréal-Est est en marche

15 juin 2017 — Le Groupe Magma a officiellement annoncé le début des travaux du M Montréal-Est, une copropriété qui abritera 98 condos sur sept étages. Outre les nombreux attributs et caractéristiques propres à cet immeuble, ce constructeur mettra l’accent sur la construction d’un bâtiment d’une grande qualité.

La première pelletée de terre de ce projet résidentiel d’envergure a eu lieu aujourd’hui même, en présence du président et cofondateur du Groupe Magma, Yan Le Houillier, plusieurs membres de son équipe, trois conseillers municipaux ainsi que le maire de Montréal-Est, Robert Coutu.

« Plusieurs personnes associent encore Montréal-Est aux anciennes raffineries, mais cette image industrielle tend à disparaître avec la revitalisation du secteur, qui comporte maintenant tous les services municipaux, des commerces de proximité et des quartiers résidentiels où il fait bon vivre. Le projet M Montréal-Est contribuera, sans aucun doute, à mettre en valeur le renouveau de la ville. Il permettra aussi à la population de redécouvrir Montréal-Est et sa vie de quartier », a dit Robert Coutu lors deu lancement officiel du M Montréal-Est.

Qualité des constructions résidentielles

À une époque où au Québec, la qualité dans la construction résidentielle alimente plusieurs débats, un certain nombre d’entrepreneurs québécois se démarquent en misant sur un travail d’une qualité optimale. Il font contrepoids à ceux qui sont négligents en cette matière. Les consommateurs peuvent, ainsi, acquérir un condo dont ils n’auront pas à regretter l’achat. Groupe Magma a toujours cette préoccupation en tête avant d’entamer quelque projet résidentiel que ce soit.

Pour Yan Le Houillier, « privilégier la qualité consiste essentiellement à ne pas tricher ». Autrement dit, il faut à tout prix éviter de tourner les coins ronds. Un autre volet extrêmement important consiste à faire surveiller les travaux.

Le M Montréal-Est comportera, entre autres, des plafonds d’une hauteur de neuf pieds, incluant un pied supplémentaire pour loger les éléments mécaniques du bâtiment. Les murs mitoyens seront dotés d’une membrane acoustique qui agira comme un pare-vapeur et un pare-odeurs. Elle offrira un indice de transmission du son (FSTC) de 65, alors que la norme exigée est de 50.  Les tests d’insonorisation ont été réalisés à même le site, afin d’obtenir des résultats réalistes.

Cette membrane freinera aussi la migration des odeurs d’une unité à l’autre, par exemple la fumée secondaire. Elle s’ajoutera aux systèmes de ventilation indépendants à chacune des unités qui joueront, eux aussi, un rôle primordial en matière d’étanchéité aux odeurs.

Pour tout savoir à propos du M Montréal-Est, cliquer sur cet hyperlien.