La valeur d'un courtier immobilier

administrateur-33.jpg6 mars - Dans le cadre d'une campagne publicitaire déployée conjointement entre l'OACIQ et la FCIQ, l'avocat émérite et secrétaire général du RGCQ, Yves Joli-Coeur, a récemment participé à la production d'une des capsules d'information qui ont été rendues publiques.

En tant que juriste expérimenté dans les litiges touchant la copropriété, notamment celles qui sont associées aux transactions impliquant ce type d'habitation, Yves Joli-Coeur insiste sur l'importance de faire affaire avec un courtier immobilier. Vendre soi-même sa maison ou son condo comporte des risques, par exemple d'être en défaut d'acheter la nouvelle propriété convoitée, pour diverses raisons. Cette situation conduira, ultimement, à des recours devant le tribunal.

"Je n'hésiterais pas une seconde à recommander les services d'un courtier immobilier, que ce soit à un ami ou à quinconque désire vendre ou acheter une propriété", lance Yves Joli-Coeur. Les courtiers immobiliers sont encadrés par l'OACIQ. Ils doivent observer un Code de déontologie, ce qui confère une protection accrue aux consommateurs. Et comme ils sont tenus de souscrire une assurance couvrant leur responsabilité civile, le sentiment de sécurité d'un propriétaire vendeur ou d'un acquéreur s'en voit bonifié.

Par ailleurs, tout courtier immobilier est tenu à une "certaine" impartialité à l'égard des parties impliquées dans une transaction. Il jouera également un rôle de guide, notamment afin d'évaluer correctement la valeur d'une propriété, et ira chercher les informations pertinentes concernant l'historique d'une copropriété, au moyen du DRCOP (Demande de renseignement au syndicat de copropriétaires). En toute fin, il préparera la déclaration du propriétaire vendeur, lequel devra, de son côté, communiquer à l'acheteur des informations sensibles, par exemple le certificat de localisation et l'acte de vente de sa propriété.

"Les courtiers immobiliers sont des professionnels de la transaction. Leur probité doit être sans tache, mais surtout, ils feront office d'accompagnateurs pour atteindre un juste équilibre lors d'une transaction. Leurs services représentent, somme toute, l'une des garanties qu'une transaction se déroulera sans anicroches", conclut Yves Joli-Coeur. Néanmoins, pour atteindre cet objectif, rappelle-t-il, tout courtier immobilier se doit d'assurer la mise à niveau de ses compétences au moyen d'une formation continue.

Montréal, 6 mars 2014